Dévergondia Donaldson

Article tiré du magazine « Le point de croix en 12 leçons » n°31

« Sans commentaires », c’est par cette déclaration lapidaire et sans concession que Dévergondia Donaldson, la ministre de l’urbanisme et du logement social, s’est adressée ce matin à la presse suite à la situation gênante provoquée par son frère ainé, Gérard, lors du cocktail de charité annuel de l’association « Banlieues jeunes en mouvement ». (Tous les lecteurs sont évidemment avertis de la supercherie intellectuelle, morale et politique de ce genre d’association). C’est après le 3ème verre que Gérard, connu pour son addiction au « Cocktail Pan Pan » (ndlr : la nouvelle drogue de synthèse produite par les laboratoires Mercier), a perdu son sang froid. La photo ci-dessus suffira à convaincre le tout un chacun du caractère gênant de la situation.

Il est de notoriété publique que Gérard s’est retrouvé amputé de la tête à la suite d’un accident de tricycle à l’age de 13 ans, brisant à jamais la formidable carrière politique qui se dessinait déjà pour lui. Les chirurgiens s’étant servis sans retenue de la peau de son bas ventre pour tenter de reconstituer son œsophage, avaient finalement du lui greffer la bouche à la place du trou laissé dans son bas ventre ce qui, ironie du sort, rendit caduque la reconstruction de son œsophage. Vingt kilogrammes de chair étaient alors passés du centre de retraitement des déchets médicaux de l’hopital Lariboisière à l’usine de cassoulet William Saurin de Castelnaudary lors d’une campagne de promotion du don d’organes rondement menée alors que Dévergondia était directrice de la propagande au cabinet du ministre de la santé. Une opération de communication politique saluée par les médias du monde entier.

Qui est donc l’être humain qui se cache derrière la personnalité de la ministre a la fois rude et sensuelle qui a fait trois fois la une de Forbes et deux fois celle du courrier Picard rien qu’en 2011 ? Personnalité insaisissable, rusée comme la poule sénégalaise, florissante comme une rose de mai, furieuse comme le tigre de jade, impétueuse comme le fleuve jaune : ce ne sont que quelques unes des multiples facettes de Mme Donaldson. Les superlatifs manqueraient à n’importe quel journaliste politique, fut-il de TF1. De la femme nous ne connaissions que le travail et la patrie, mais depuis l’évènement d’hier nous connaissons à présent la famille. Il n’en fallait pas plus pour effectuer un tour circonspect du personnage tout en respectant l’intégralité et la rigueur journalistique.

Alors que penser de cet incident: scandale ou renouveau de popularité ? D’aucuns n’hésiteraient d’ailleurs pas à tabler sur un « faux pas » délibéré de la dynastie ministérielle. Ces personnes tireraient pourtant des conclusions qui, bien que certainement fondée sont néanmoins trop hâtives pour faire preuve de rigueur.

Les observateurs politiques compétents sont néanmoins unanime sur le message fort que peut porter un handicapé nanti montrant sa bite à des jeunes issus des quartiers populaires. Un cri désespéré pour dire à la face du monde « voyez, jeunes dépossédés, voyez comme ma fortune est misérable face à mon infortune, voyez comme la vie mérite de se battre pour ses idéaux et comme l’argent est insignifiant quand on a la volonté de s’en sortir ». Un bien beau message qui j’en suis convaincu ravira les sociaux démocrates comme les libéraux les plus acharnés.

Dévergondia vient de nous montrer que la politique ce n’est pas que lipdubs, déclarations insignifiantes sur la boulangerie française ou promotion des nettoyeurs à haute pression. La politique est parfois encore capable d’innovations, et c’est bien pour ça qu’on l’aime. Merci Dévergondia.

Étiquettes :

About 1paint1day

CG Artist and Matte Painter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :